Si j'étais élu le 15 mars au Conseil Municipal de la ville de Genève

Je dois confesser au Lecteur avoir longtemps été attiré par l'idée de servir la communauté en faisant de la politique.

L'époque actuelle est charnière pour notre cité

Notre société et ses moeurs évoluent à vive allure et Genève, cette ville-canton internationale, est face à des défis colossaux en terme de rayonnement, de logement, de mobilité douce, d'infrastructure, et bien sûr d'écologie pour ne citer que certains des combats qui me sont chers.

La situation est en effet difficile en ville de Genève

Les scandales s'y enchaînent, le budget pique dans le rouge d'environ 20 millions CHF pour 2018, tandis que les dépenses et les subventions sont constamment revues à la hausse. Et enfin, la lecture seul de certains titres des objets proposés en séance du CM suffit à y observer des idées complètements déraisonnables, voir parfois même dérangées. Bien plus, Genève a besoin de propositions véritablement visionnaires pour garantir son avenir.

Fort des expériences passées, il est temps d'amorcer une nouvelle ère dans notre République

A l'heure de cette nouvelle législature, j'estime être un candidat crédible et légitime pour représenter et défendre les intérêts de ceux dont les opinions s'alignent avec les miennes. De même que pour le bien commun, et dans la plus pure tradition du consensus suisse, celles de tous les autres citoyens qui n'auront pas voté ou qui ne voteront pas pour moi. 

La volonté d'un citoyen anodin qui souhaite faire de son mieux

Pour conclure, je tiens à dire au citoyen que je ne lui promets rien en tant que tel. Mes opinions sont empreintes de libéralismes quoiqu'elles ne sont pas toujours arrêtées et que je n'en possède pas sur toute chose. Enfin, comme n'importe qui, je suis faillible. En définitive, je n'ai au fond que pour seul slogan de campagne, celui de la volonté d'un citoyen anodin qui souhaite faire de son mieux pour Genève et ses citoyens.

Du reste, le Lecteur retrouvera les grandes lignes de mon programme ci-après ou sur ma page Facebook https://www.facebook.com/GJaccard/ :

programme.png

Les commentaires sont fermés.